Balades de FleePee





Retour Index


Accueil



M'écrire
Petit Préambule...
 
Tout commence le 28 février 2013...
Envie d'une petite ballade dans le var,
malgré les températures plutôt basses pour la région...



    Je roule donc, ai un peu froid, et après le col de l'Espigoulier et une petite boucle, j'arrive sur la route des crètes entre La Ciotat et Cassis, avec l'envie, après avoir fait quelques photos hivernales avec mon téléphone, d'en faire des plus estivales sur un bon spot photo que je connais bien...
Il y a un peu de monde à l'endroit choisi, c'est à dire, au moins trois voitures et notamment 2 grosses bécanes.
    Pas trop la place de me positionner pour la fameuse photo, mais quand même envire de me faire une pause; je maneuvre et me positionne face aux deux motos, au moment ou l'un des deux pilotes décide de partir, mais bizarrement, l'autre ne bouge pas...
    Quelques autocollants disgracieux sur ces beaux gros trails récents, une KTM et une grosse 1200 Super Ténéré, que je ne sais même pas qu'elle existe, attirent mon attention: ces autocollants sont moches, et si j'avais une de ces motos, je les enlèverais prestement!
Bon...
    Le mec part vite avec sa KTM, j'attrappe mon tél pour faire une photo du point de vue sans ma moto, tant pis, et quand je me retourne, le gars qui est resté ouvre son sac à dos et en sort un putain d'appareil avec un gros zoom monté dessus, et photographie son collègue parti prendre la route qui passe en contrebas...
Tout cela est bien louche...
    A son retour, je le branche; tiens c'est re-louche, les motos sont immatriculées en Allemagne, mais le gars à la KTM est français, l'autre allemand.
    Je me doute bien de ce qu'il se passe, car il est fréquent qu'il y ait des shootings pour des magazines auto et moto dans le coin en hiver, mais je pose quand même candidement la question:
- "Ce sont vos motos?"
Bien sûr que non!
    Il s'agit de Bertrand Thiébault (Moto Journal) et certainement de Joachim Schahl (Motorrad) , qui terminent à deux un reportage sur les gros trails...
Un peu de bla-bla très sympa, et je finis par pouvoir faire MA photo, très belle, de MA moto non moins belle, un trail elle aussi...



    Un modèle 2003, déjà plus routier que mon Africa précédent qui datait de 91 et qui affichait 106000 kilomètres, tournait comme une horloge jusqu'à ce qu'une voiture me coupe la route il y a 4 ans, 300 mètres après avoir passé la frontière espagnole, alors que j'avais décidé de me rendre sur le circuit de Valencia pour assister à une manche du championnat du monde superbike...
    J'attends donc avec impatience la sortie deux semaines plus tard du Moto Journal relatant ces essais...
Ces motos, mis à part le poids de certaines, n'ont plus rien à voir avec la mienne!

Je fais rapidement une comparaison avec ma machine:
    L'Africa, c'est 742 cm3, moins de 60 chevaux, un couple de 6,3 m/kg, des jantes à rayons, dont une de 21 pouces à l'avant, le tout pour tout de même 230 kg en ordre de marche!!
    Pas de bouchon réservoir sur charnière, pas de jauge d'huile visible de l'extérieur, un refroidissement liquide, pas d'injection mais des carbus, 2 bougies par cylindre, je peux tourner sur un seul cylindre, sans pompe à essence, démarrer en poussant, je n'ai pas de suspensions pilotés électroniquement, un tableau de bord sans fioriture, avec compteur de vitesse, compte-tour et température moteur, un tripmaster LCD avec deux trips et l'heure, une transmission par chaîne avec réglage de la tension par escargot, pas de jauge d'essence, mais un robinet à 3 positions: fermé, en marche, passage en réserve. 23 litres dans le réservoir dont 5 de réserve, 5 vitesses, mais je passe souvent la 6, qui n'existe pas donc je reste en 5, et comme dit ma femme, je tire un peu court: il faudra que je change ma couronne arrière pour une avec 2 ou 3 dents de moins...

Et pour ce qui est de ma femme, ne vous inquiétez pas: je disais ça juste pour rire...

A la relecture du magazine un matin, je tombe sur cette phrase:
"Les trails sont faits pour vous mener au bout du monde, alors... allez-y!"

Bon, d'accord... 
    Justement, conjonction du calendrier superbike, d'un peu de tranquilité question boulot, je me décide à partir pour Portimao, ce qui me donne un but à une bonne grosse virée avec ma belle, mais sans ma belle, qui me fait un peu la gueule puisque je me considère en vacances alors qu'elle, pas du tout, mais c'est une autre histoire, qui ne vous regarde pas...

    Vidange, filtres, plaquettes de freins, pneu avant neuf et rodé, une nouvelle sacoche réservoir Touratech pour remplacer celle que je me trimballe depuis plus de 15 ans, ainsi qu'une bulle haute, puisque bien sûr la mienne n'est pas réglable du tout, un support type allume-cigare mais avec deux prises USB pour recharger appareil photo et téléphone, que je compte bien utiliser comme GPS, puis l'achat sur internet du ticket d'entrée pour les courses, et je suis prêt à partir!
 
               

Retour Index

Haut de page